EUROPE: Veuillez commander via votre distributeur local. Voir les distributeurs

TDAH, les bonnes questions

L’an passé, dans une lettre datée du 31 janvier, 48 pédiatres avaient exprimé des craintes quant à la sur-prescription de médicaments servant à traiter les symptômes du déficit d’attention et du TDAH et révélaient que les taux de prévalence de consommation de ces médicaments étaient beaucoup plus élevés au Québec en comparaison avec le reste du Canada. Ces pédiatres s’appuyaient alors sur des données de l’Institut national d’excellence en santé et service sociaux (INESSS).

Aussi, de 2006 à 2015, les prescriptions de médicaments pour traiter le TDAH n’a cessé d’augmenter et continue de la faire depuis cette date.

L’avis des spécialistes

Le Dr. Guy Falardeau, pédiatre, était l’un des signataires de cette action et son principal argument était qu’« il faut fournir un milieu apte à l’apprentissage », argument qui semble désormais faire l’unanimité dans le milieu pédiatrique et qui est la position défendue par Herb-e-Concept dans les quelques articles publiés sur notre blog. L’approche de la problématique que représente le traitement du déficit d’attention ne peut être exclusivement médicale.

Entre les relations familiales équilibrées, la nature des choix de vie et de carrière des parents, les activités physiques pratiquées par les enfants tant en milieu scolaire qu’à la maison, la nature même des activités de loisirs sollicitant l’intellect de l’enfant, mais aussi la qualité de son alimentation, tout concours à développer les conditions d’un développement normal de l’enfant. Si, malgré cela, un enfant démontre encore des difficultés à se concentrer, alors un recours à une aide, d’abord naturelle, doit s’envisager. C’est là que LTO3, de l’avis des nombreux thérapeutes qui le proposent, démontre son efficacité.

« La médication est un élément, mais ce n’est pas le seul élément. Il faut leur fournir un milieu apte à l’apprentissage », affirme Thérèse Côté-Boileau, également signataire de cet appel, chef du département de pédiatrie du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke en entrevue à Radio-canada. Elle préconise d’encourager les activités physiques et de limiter le temps consacré aux jeux vidéos. En effet, ces derniers sont susceptibles de créer des phénomènes de captage de l’attention (choix brefs et réduits de possibilités et rapidité d’exécution) qui ne se retrouvent pas dans la vie quotidienne.

Ainsi les enfants, lorsqu’ils sortent de l’univers des jeux vidéos, devant prendre en charge eux-mêmes la réalité des choix et leur exécution sur un laps de temps beaucoup plus long, ont tendance à ne pas y accorder l’attention nécessaire. Ainsi plus l’addiction au jeux vidéos est grande, plus à la capacité à faire face à la réalité et ses contraintes diminue.

L’avis des élus

Sylvain Gaudreault, le porte-parole du Parti Québécois en matière de santé, par le biais d’un mandat d’initiative, a invité le gouvernement Legault et les partis d’opposition à se pencher sur le dossier de cette sur-prescription des psycho-stimulants au Québec. « Une commission parlementaire dont le mandat serait voté unanimement enverrait un puissant message à la société québécoise à l’effet que tous les parlementaires, au-delà des partis, prennent cet enjeu-là à coeur pour y trouver des solutions concrètes, » a-t-il affirmé alors qu’il était accompagné de quatre des signataires de l’alerte qui réclament la création d’un comité-conseil qui entendrait les professionnels de la santé et du milieu de l’éducation, les groupes de parents et les intervenants afin de parvenir à des conclusions et à formuler des recommandations.

Dans un précédent article, nous avions dénoncé le problème d’augmentation des primes d’assurance auquel les écoles doivent faire face dû essentiellement au nombre croissant d’actions en justice initiées par les parents contre les écoles quand leurs enfants rentrent à la maison avec un genoux écorché ou une blessure quelconque. Ces écoles n’ont pas eu d’autres choix que de limiter physiquement l’espace de jeux pendant les récréations, limitant les risques de blessures, mais aussi du même coup les possibilités d’activités physiques et de dépense émotionnelle des enfants qui reviennent non calmés en classe avec des comportements d’hyperactivité.

S’en suit un cycle désastreux pour la santé des enfants : pression sur les parents qui finissent par envoyer leur progéniture chez le médecin pour obtenir une médication pas toujours justifiable, mais aussi malheureusement une désaffection du milieu enseignant pour les petits garçons qui vont expérimenter très tôt une forme de discrimination qui les suivra jusqu’à la fin du secondaire du fait l’absence de structures d’aide les concernant spécifiquement. Nous sommes les témoins un peu « surpris » de l’objectif d’une telle commission parlementaire qui serait de « trouver des explications à l’augmentation préoccupante de la consommation de psychostimulants chez les enfants et les jeunes, ainsi que des solutions pouvant contribuer à la réduire » sachant qu’il existe déjà plusieurs enquêtes et plusieurs rapports sur le sujet.

Mais sans doute, le problème de l’augmentation des primes d’assurance des écoles, la complaisance de certains praticiens d’accéder un peu trop rapidement aux requêtes des parents à administrer des calmants et des psychostimulants à leurs enfants, les choix de vie (l’importance donnée à la carrière plutôt qu’au temps passé avec les enfants, par exemple), tous sont des sujets qui seront difficiles à aborder. Un bon geste cependant à souligner, c’est l’obligation, depuis la dernière rentrée (automne 2019) pour les écoles primaires de respecter deux fois 20 minutes de récréation par jour pour que les élèves puissent décompresser.

Le TDAH, une démarche globale

À la lumière de ce que nous avons lu précédemment, nous assistons à une prise de conscience d’une problématique particulière au Québec, et nous commençons à admettre que le TDAH ne se traite pas seulement avec de la médication chimique. Chez Herb-e-Concept, comme fabricant de produits de santé naturelle, nous avons souvent l’occasion d’évoquer l’importance d’un cadre de vie sain et le point de vue holistique de la médication naturelle.

Il est évident qu’on ne peut basculer de la médication chimique à la médication naturelle sans se poser de sérieuses questions sur notre mode vie, notre alimentation, notre conditionnement physique et mental. Les suppléments de santé naturelle sont des outils qui  permettent un ré-équilibrage du corps dans son entièreté. Nous devons cesser de nous considérer comme un amas d’organes de type “estomac-foie-rein”, etc considérés séparément, mais plutôt comme un ensemble d’organes aux fonctionnalités complémentaires et inter-dépendantes.

La gamme LTO3

La gamme de produits LTO3 a été définie, pensée avec un objectif de ré-équilibrage, en faisant confiance que le corps possède en lui-même toutes les potentialités de guérison, mais que pour certaines raisons, il est nécessaire d’aider à ce que ce ré-équilibrage naturel puisse se mettre en place. Nous n’avons évidemment aucunement la prétention d’affirmer que LTO3 puisse remplacer définitivement une médication chimique, mais nous observons, nous, nos clients et bien sûr, les premiers intervenants que sont les thérapeutes, que LTO3 aide effectivement beaucoup de gens souffrant parfois même de problèmes qui pourraient laisser penser que seule une médication chimique pourrait résoudre. Les témoignages que nous recevons en sont la meilleure preuve.

LTO3 a été formulé sur la base de savoir ancestraux de la phytothérapie traditionnelle, de formulations qui ont fait leurs preuves dans le temps et d’ingrédients scrupuleusement sélectionnés pour leur qualité, lesquels passent au-travers de processus d’extraction et de purification contrôlés. Herb-e-Concept a ses processus de fabrication conformes aux normes les plus sévères, tant dans ses installations que dans la traçabilité de ses ingrédients.

La gamme de suppléments naturels pour la santé cognitive LTO3 aide à promouvoir temporairement un état de relaxation (agit en environ 40 mn et dure environ 8 heures). Les études clinique des ingrédients de LTO3 démontrent leur efficacité à aider dans les cas d’anxiété, de stress, d’états de panique et de déficit d’attention.

LTO3 sans saveur, bien qu’ayant une formulation différente, est aussi efficace que le LTO3 Original. Il s’adresse aux personnes qui ont une faible tolérance aux goûts et odeur de poisson. Sa posologie est la même. Les préférences varient d’un pays à l’autre concernant les LTO3 Original et Sans Saveur

LTO3 Junior est une formulation adapté aux enfants, principalement de mois de 45 kg. En plus d’aider à promouvoir temporairement un état de relaxation et à soulager la nervosité. Par ailleurs, ses ingrédients aident à maintenir la capacité du corps à métaboliser les nutriments, à la formation des tissus, à maintenir les fonctions immunitaires et à aider les muscles à fonctionner correctement.

LTO3 Plus est similaire au Junior, mais dans une formulation plus puissante adaptée aux adultes. Il aide aussi à maintenir un équilibre électrolytique normal et la relaxation des muscles et du coeur en période de stress. LTO3 a été lancé en 2019 après son approbation par Santé Canada.

L’une des caractéristiques des produits de santé cognitive est que leur utilisation peut être justifiée à toutes les étapes de la vie. À toutes les étapes de la vie, les problèmes de santé mentale suscitent des préoccupations. Le marché est multidimensionnel et peut être divisé en différents sous-marchés.

  • Le marché des enfants est défini par le traitement des problèmes de développement à travers le système d’apprentissage.
  • À l’adolescence et chez les jeunes adultes, il y a le marché des performances mentales. Dans notre mode de vie, il est important de garder une forme mentale forte, à la fois dans les études et au début de la vie sur le marché du travail. La performance mentale fait une différence dans de nombreux métiers et tâches professionnelles.
  • Dans le monde des engagements adultes, professionnels et familiaux, la gestion de cette performance et du stress devient le principal défi. L’efficacité au travail et les performances multitâches déterminent une forme de succès.
  • Plus les gens avancent vers la fin de leur carrière professionnelle, plus l’âge de la retraite et la fin de leur vie, plus il est important de maintenir une activité physique et mentale et de prolonger une vie active, de même que les maladies neuro-dégénératives. 

LTO3 a été développé afin de répondre aux besoins des gens à chaque étape de leur vie et les aide dans les différents défis qui s’imposent à eux à travers une variété de symptômes de problèmes cognitifs, de la simple fatigue mentale jusqu’au TDA/H. Depuis 13 ans maintenant, LTO3 fait l’unanimité auprès de ses utilisateurs et des thérapeutes. Des centaines de témoignages en sont la preuve incontestable.

C’est avec le même engouement, le même esprit, le même sérieux que Herb-e-Concept a développé les autres produits de sa gamme. Nous sont convaincus que vous saurez les découvrir et les apprécier.